Ministère de la santé

Message d'erreur

  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).

Taxonomy term

Un hôpital de campagne médico-chirurgical des Forces Armées Royales (FAR), est déployé sur Très Hautes Instructions royales à Gaza dans les territoires palestiniens. Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale "cette sollicitude royale vise à prodiguer les soins nécessaires aux blessés et victimes civiles des événements récents survenus dans la bande de Gaza". Cette action s’inscrit en droite ligne des engagements historiques et constamment renouvelés du Maroc envers la cause palestinienne.

Cette unité hospitalière pluridisciplinaire sera encadrée par un staff médical composé de 13 médecins, 21 cadres paramédicaux et un staff de soutien (63 personnes) et offrira aux populations de Gaza des consultations dans différentes spécialités, notamment en médecine générale, médecine dentaire, médecine d’urgence, cardiologie, ophtalmologie, ORL, gynécologie-obstétrique, traumatologie, pédiatrie et radiologie.


Taxonomy term

Il semble que rien ne va plus au ministère de la santé. À en croire différents médias marocains, associations professionnelles et sociétés civiles, des scandales  à la pelle secouent le département du ministère, en particulier au niveau de la Direction des Médicaments et de la Pharmacie (DMP), auxquels le successeur de monsieur El Houssaine Louardi, doit faire face.

Quand un scandale peut en cacher un autre:

L’année 2018 est de mauvais augure pour le ministère de la santé. Après des scandales en série: les 2èmes Assises du médicament et des produits de la Santé, les laboratoires fictifs, l'autorisation de mise sur le marché (AMM), La DMP  est au cœur d’un nouveau scandale. En effet, Le Desk, site d'information et d’enquête, révèle une nouvelle affaire de trafic d'influence au sein de la Direction des Médicaments et de la Pharmacie, Selon les informations révélées par ce site, un ancien responsable du département aurait créé en 2014, après avoir démissionné de son poste, une société (Moroccan Event Succes) à responsabilité limitée dont l'objectif principal est d’être intermédiaire pour les laboratoires souhaitant obtenir une autorisation de mise sur le marché pour leurs médicaments. Explicitement cette société privatise un service public  en violation à la  loi 17-04 portant code du médicament et de la pharmacie. La création de cette société fait l'ambiguïté dans l'octroi des AMM ce qui le rend un  système fondé sur la corruption et remplit d'abus de pouvoir.

Dans les détails de cette affaire, selon l’enquête du Desk, le responsable de cette société de servisse n’est d’autre que Hicham Lachhab, pharmacien inspecteur à la DMP, responsable des inspections et des services du suivi du secteur.

Des faits documentés témoignent pour le délit de trafic d'influence :

 L’activité de cette société, selon le registre du commerce,  est purement événementielle, or dans les faits, la société a un objectif principal est d’être intermédiaire pour les laboratoires(AMM). Pour prouver le délit de trafic d'influence, le site révèle que la femme de monsieur Hicham Lachhab, qui est son unique associée, n’est d’autre qu’Iman Gabon, bras droit d’Omar Bouazza, chef de la DMP. Plus grave, le site s'est procuré des modèles de facturation de prestations de cette société qui donnent plus d'explications sur son rôle d'intermédiaire. Sur les factures on trouve les services suivants: constitution du dossier, saisi du dossier et preparation des courriers de reponses ou de complément ainsi que l'accompagnement jusqu'à l'obtention des certificats d'enregistrelent< . Ce service est supposé être fourni gratuitement par la DMP à l'ensemble des laboratoires gratuitement conformément aux règlements en vigueurs.

On  prie le bon Dieu pour que le gouvernement  songe à réagir pour sauver ce qui peut encore être sauvé.  Le ministre de la Justice doit intervenir pour ne pas perpétuer un  système qui endommage toute l’industrie pharmaceutique au Maroc....Affaire à suivre


Taxonomy term

Après l’affaire des "Assises Nationales du Médicament et des Produits de Santé ", un autre scandale qui risque de secouer la Direction du Médicament et de la Pharmacie (DMP) du ministère de la santé. Selon le journal Assabah qui rapporte l'information, ce département aurait autorisé la mise sur le marché marocain d’un médicament pour le traitement de l'hépatite virale chronique "C" sans respecter toute la procédure d'autorisation.

Selon ce journal, ce médicament est apparu soudainement sur le marché marocain avec un nom, une étiquette spécifique et un prix sans qu’il soit promulgué et publié au Bulletin officiel conformément à la législation et la réglementation en vigueur dans notre pays, notamment le décret n° 2-13-852 du 14 safar 1435 (18 décembre 2013) relatif aux conditions et aux modalités de fixation du prix public de vente des médicaments fabriqués localement ou importés.

Al-Sabah a rapporté que le laboratoire impliqué commercialise ce produit depuis février dernier selon un document issu d'une lettre du pharmacien en charge du laboratoire aux professionnels de la santé se référant au traitement proposé contre l'hépatite virale chronique "C".


Taxonomy term

Le ministère de la santé est le département ministériel qui a présenté le plus de lois dans le domaine de la santé par rapport aux autres ministères durant le mandat de Benkirane.

En effet, selon une note sur les principales réalisations de ce  ministère entre 2012-2016, El Houssaine Louardi a fait voter plus de 93 lois, décrets et arrêtes dans le domaine de la santé depuis 2012. Le Dahir n° 1-15-26 du 29 rabii 11 1436 (19 février 2015) portant promulgation de la loi n° 131-13 relative à l'exercice de la médecine qui permet  l’ouverture des capitaux des cliniques aux investisseurs privés est considérée comme la loi la plus controversée et vivement critiquée  par des professionnels du secteur qui craignent des dérives.

Les lois les plus importantes sont :

Loi 131.13 relative à l'exercice de la médecine.

Loi 08.12 relative a l'Ordre National Médecins.

Loi 84.12 relative aux dispositifs médicaux.

Loi 109.13 relative au don d'organes  et de tissus humains.

Loi n° 28.13 relative à la protection des personnes participant aux recherches biomédicales.

Loi 70.13 relative aux Centres hospitaliers universitaires (CHU).

Loi 43.13 relative à l'exercice de la profession d'infirmier (re).

Loi 44.13 relatif à l'exercice de la profession de sage-femme.

Loi 45.13 relatif à l'exercice des professions de rééducation, de réadaptation et de réhabilitation fonctionnelle.

Loi 116.12 relatif à l'Assurance-maladie obligatoire (AMO) destinée aux étudiants.

Loi 71.13 relative à la lutte contre les troubles mentaux et la protection des personnes atteintes de ces troubles.

Loi 98.15 relative au régime d'Assurance Maladie Obligatoire de base des indépendants.

Loi 47.14 relative à l’assistance médicale à la procréation.

Décret 2.14.841 relatif à l'Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) des médicaments.

Décret 2.13.852 relatif aux conditions et aux modalités de fixation du prix public de vente des médicaments fabriqués localement ou importés.

Décret 2.15.878 relatif à la fixation des dispositifs médicaux.

Décret  212.198 relatif à la bioéquivalence des médicaments génériques.

Décret n°2.14.562 relatif à l'organisation de l'offre de soins, à la carte sanitaire et aux schémas régionaux  de l’offre de soins.

Décret 2.12.507 relatif à la situation des médecins, dentistes du secteur privé conventionnés  avec le ministère de la santé.

Décret 112.904 relatif à l’école nationale de santé publique (ENSP).

Décret 2.13.658 relatif aux instituts Supérieurs des Professions Infirmières et Techniques de Santé (système LMD, licence, Master et Doctorat).

Décret 2.16.46 relatif au statut des médecins internes des hôpitaux publics.


Taxonomy term

Le ministère de la Santé vient de mobiliser une enveloppe budgétaire au titre de 2016 de plus 75 milliards de centimes

Cette somme est destinée à l’achat de plusieurs centaines d’équipements médicaux de dernière génération pour renforcer et améliorer l'infrastructure des différents établissements du ministère de la santé.

Il s'agit de 90 appareils de radiographie, 23 scanners, 100 équipements d’échographie, 86 mammographie, huit appareils respiratoires et 23 radios mobiles dédiées aux urgences.

Selon le ministère de la santé, une commission spéciale relevant du département de tutelle a été chargée de l’estimation des besoins réels en matière de matériel médical dans certains hôpitaux en tenant compte du nombre de malades pris en charge par ces établissements.

Ces dispositifs seront distribués aux intervenants des divers hôpitaux provinciaux et centres médicaux relevant du ministère de la Santé.

Près de 29 entreprises spécialisées dans les équipements médicaux ont bénéficié des appels d’offres du ministère.

L’achat de ce matériel médical devrait réduire les files d'attente, en raison de la pénurie aiguë de ces dispositifs.

Il est à noter que de fortes disparités existent entre les équipements des hôpitaux publics et ce, en fonction des zones géographiques du Maroc.