Vaccination

Message d'erreur

  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (line 579 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).

Taxonomy term

Le Maroc célèbre chaque année, à l’instar d’autres pays du Monde, la Semaine Mondiale de la Vaccination durant la période s’étalant du 22 au 28 avril 2019, sous le slogan : « Pour une protection contre les maladies : Continuons la vaccination ». Cette semaine vise à promouvoir la vaccination pour une protection efficace aussi bien individuelle que collective contre les maladies à prévention vaccinale durant tout le cycle de vie.

En effet, la vaccination est une intervention sanitaire reconnue à large envergue puisqu’elle sauve des millions de vies annuellement et contribue, efficacement, à l’amélioration de la santé des populations.

À cet égard, le Ministère de la Santé vise à sensibiliser, dans le cadre de cette semaine, les parents et les différents acteurs sur l’importance de la vaccination en tant qu’intervention efficace, sûre et gratuite pour protéger les enfants et la population générale contre un certain nombre de maladies qui sont responsables, dans certains cas, de situations de Handicap voir de décès.

La célébration de cette semaine représente une opportunité incontournable pour rappeler l’importance et la sécurité de l’immunisation contre les maladies évitables par la vaccination ainsi que le respect du calendrier national de vaccination adopté par le Ministère de la Santé. Il est à rappeler, également, qu’il est indispensable de recevoir toutes les doses des vaccins recommandés et ce, afin de conserver le développement atteint en matière d’immunisation à l’échelle nationale.

Grâce à la Haute sollicitude de sa Majesté le ROI MOHAMMED VI que DIEU l’assiste et à l’implication effective de son Altesse Royale la Princesse LALLA MERYEM, le Maroc fait partie des pays pionniers qui se sont engagés pour assurer aux enfants le droit à la santé en leur permettant l’accès à des vaccins sûrs, efficaces, de bonne qualité et gratuits selon les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé et du Comité National Technique et Scientifique Consultatif de Vaccination.

Ainsi, de grandes avancées ont été réalisées au Maroc en matière de vaccination contre les maladies cibles responsables auparavant d’une mortalité et d’une morbidité élevées chez les enfants de moins de 5 ans. Les efforts déployés dans le cadre du Programme National d’Immunisation, ont permis d’atteindre une couverture vaccinale nationale contre les maladies ciblées, dépassant 95% ; et notre pays n’a pas enregistré de cas de poliomyélite et de diphtérie respectivement depuis 1987 et 1991.

Il sied de signaler que le Maroc a été le premier pays de la Région EMRO à avoir été certifié en 2002 pour l’élimination du Tétanos néonatal. Il a par ailleurs, réduit de plus de 85% le nombre de cas de méningites à Haemophilus influenza type b et il est en phase de pré-élimination de la rougeole.


Taxonomy term

Dans des recommandations adoptées le mois dernier sur la prévention des cancers dus aux papillomavirus humains (HPV), l’Académie de Pharmacie recommande la vaccination contre les infections à papillomavirus humains de tous les adolescents, quel que soit leur sexe, avant le début de leur vie sexuelle.

Dans ces recommandations l’Académie de Pharmacie souhaite que la vaccination puisse être réalisée par différents professionnels de santé afin d’augmenter la couverture vaccinale et de faciliter son accès à toutes les catégories de population. Elle insiste pour que les professionnels de santé informent parents et adolescents de l’intérêt individuel et collectif de la vaccination ainsi que de l’efficacité et de la bonne tolérance des vaccins.

L’Académie  propose que des campagnes d’information soient mises en place dans les établissements scolaires, dès le collège.

Il est noter que le cancer du col de l’utérus est attribuable, dans près de 100 % des cas, à une infection par un ou plusieurs papillomavirus humains (PVH ou HPV – Human PapillomaVirus). Ces virus, dont il existe divers sérotypes, se transmettent par contact sexuel. Ils comptent parmi les inducteurs de cancer les plus meurtriers qui soient.


Taxonomy term

La vaccination antigrippale par les pharmaciens rencontre un vrai succès. Testée cette année dans 4 régions, elle sera généralisée à toute la France la saison prochaine. Cette annonce est faite par Agnès Buzyn, ministre Français de la Santé, lors de ses vœux à la presse.

Selon le ministre, cette mesure fonctionne très bien et sera généralisée en 2019 pour la prochaine campagne de vaccination.

C’est un succès incontestable du teste réalisé dans les 4 régions de France. 712.000 Français à risque (plus de 65 ans, malades chroniques) ont déjà été vaccinés contre la grippe dans une pharmacie cet hiver. Le teste est proposé dans plus de 6700 pharmacies situées dans 4 régions: Auvergne Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine, Hauts-de-France et Occitanie.

Selon l’Ordre national des pharmaciens, dans les pays où la vaccination par les pharmaciens est autorisée, on observe une amélioration tangible de la couverture vaccinale car beaucoup de personnes viennent se faire vacciner en pharmacie parce que c’est plus pratique.

L’amélioration de la politique vaccinale est devenue un enjeu majeur en France comme dans nombre d’autres pays développés car la vaccination est le moyen le plus efficace de protéger les populations contre les maladies infectieuses.


Taxonomy term

Le Premier ministre Français, Édouard Philippe, l'a annoncé ce mardi lors de son discours de politique générale : l'ensemble des «vaccins pour la petite enfance» aujourd'hui seulement «recommandés» par les autorités de santé deviendront obligatoires dès l'an prochain pour une durée limitée, qui pourrait être de cinq à dix ans.

Aujourd’hui en France, seuls trois vaccins infantiles sont obligatoires : diphtérie, tétanos et poliomyélite, les autres sont seulement recommandés.

Cette décision fait suite à l’appel lancé, le mois dernier, par une centaine de médecins en faveur de la vaccination obligatoire par 11 vaccins.

L’objectif affiché est de lutter contre le faible taux de couverture vaccinale, dans un climat de défiance par rapport aux effets secondaires de certains vaccins, et la réapparition de certaines maladies comme la rougeole, qui a causé la mort de 10 enfants depuis 2008.

Les 11 vaccins obligatoires : poliomyélite, tétanos, diphtérie, coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C.

Il est à rappeler qu’en France des maladies tout aussi graves que celles concernées par le DTP resurgissent ou risquent de resurgir. Depuis 2008, 25.000 cas de rougeole ont été recensés en France, dont 10 mortels. Deux jeunes adultes sont morts de la méningite sur le campus de Dijon en fin d'année dernière. La coqueluche connaît également une résurgence.


Taxonomy term

Actuellement,  la vaccination est obligatoire contre 3 maladies : la diphtérie, le tétanos et la polio. Elle est recommandée contre l'hépatite B, la rougeole, les oreillons, la coqueluche, l'Haemophilus influenzae, pneumocoque, le méningocoque C. En France. La ministre de la Santé réfléchit à rendre ces 11 vaccins obligatoires : poliomyélite, tétanos, diphtérie, coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C) pour une durée limitée, qui pourrait être de cinq à dix ans.

Selon la ministre, la vaccination ce n’est pas seulement l’intérêt qu’on y trouve soi-même, c’est un enjeu de solidarité, une façon de protéger l’ensemble de la société. Cette dichotomie entre vaccins obligatoires et conseillés était aberrante, selon la ministre.

Il est à rappeler qu’en France des maladies tout aussi graves que celles concernées par le DTP resurgissent ou risquent de resurgir. Depuis 2008, 25.000 cas de rougeole ont été recensés en France, dont 10 mortels. Deux jeunes adultes sont morts de la méningite sur le campus de Dijon en fin d'année dernière. La coqueluche connaît également une résurgence.

Source : le Parisien