Maroc

Message d'erreur

  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (line 579 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).

Taxonomy term

Anas Doukkali, ministère de la Santé, vient de lancé un appel d’offres aux bureaux d’études pour faire un diagnostic des hôpitaux du Maroc.

Selon le texte de l’appel d’offres, 133 établissements sont concernés par ce diagnostic dans toutes les régions du Maroc. L’objectif est de faire un état des lieux, recenser les dysfonctionnements et déterminer les mesures à prendre pour améliorer les prestations dans les hôpitaux publics. L’enveloppe allouée à ce diagnostic est de 130 MDH. Plusieurs bureaux d’études ont postulé et se sont dit intéressés par l’étude.

Selon les spécialistes, 75% des établissements hospitaliers au Maroc ne sont pas conformes aux normes établies par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon un rapport du Réseau marocain pour le droit à la santé, au moins sept hôpitaux sur dix, à travers le pays ne sont pas en condition de recevoir les patients et encore moins de les soigner. La situation est encore plus grave lorsqu’il s’agit des centres spécialisés en psychiatrie et maladies mentales.


Taxonomy term

Selon la presse, Monsieur El Habib Choubani, président de la région Drâa-Tafilalet, voudrait  militariser les hôpitaux au Maroc et réduire les pouvoirs du ministère de la Santé.

 Une déclaration très étrange ! C’est le moins qu'on puisse dire, et surtout quand elle émane d'un haut responsable du Parti de la justice et du développement qui est à la tête du gouvernement.

En effet, dans une déclaration au journal Al-Masaa, Monsieur El Habib Choubani, préconise de mettre les hôpitaux publics sous la tutelle des forces armées royales pour atteindre le niveau des hôpitaux militaires.

Monsieur Choubani a justifié cette demande étrange, par le fait que la discipline est le secret du succès. Pour lui, l'absence de discipline causes l'échec, quelques soient les moyens qu'on employe à cet effet en comparant les services des hôpitaux de campagne des Forces Armées Royales déployés dans les zones de montagne pendant l'hiver et les services des hôpitaux public.

Pour ce faire, selon ce dirigeant, le processus de militarisation des hôpitaux devait se dérouler selon une logique progressive allant des hôpitaux universitaires aux hôpitaux régionaux avec une réduction des pouvoirs du ministère de la Santé, afin de s'adapter à cette réforme !


Taxonomy term

C’est une première au Maroc et au Maghreb. La faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca, le collectif Autisme Maroc, le centre national Mohammed VI, la fondation Orange et la fondation Susa Belgique viennent de créer le premier diplôme universitaire spécialisé en Autisme au Maroc et au Maghreb.

La formation est étalée sur trois ans et devra profiter aux médecins du public, aux psychologues et aux autres professionnels du secteur de la santé.

Selon le doyen de la faculté de Médecine et de Pharmacie de Casablanca, le lancement de ce diplôme est venu combler un vide constaté dans le domaine du traitement et du suivi de cette maladie et répondre à la demande de professionnels soucieux d’acquérir les connaissances théoriques et pratiques nécessaires et appropriées.

L’autisme est un trouble sévère et précoce du développement de l’enfant apparaissant avant l’âge de 3 ans. Il est caractérisé par un isolement, une perturbation des interactions sociales, des troubles du langage, de la communication non verbale et des activités stéréotypées avec restriction des intérêts.

L'autisme est un handicap qui touche 1 personne sur 150 dans le monde. Au Maroc, il n’existe pas de statistiques réelles, mais les derniers chiffres approximatifs, déclarés en 2014, annonçaient entre 400.000 et 500.000 autistes.


Taxonomy term

  • 07 fév 2019

  • Par : Mostafa EL HALI

  • Tags : Maroc, sante

Dans le cadre d’aide, d’accompagnement et de soutient, l’Union Européenne et l’Organisation mondiale de la Santé continuent à financer la réforme du secteur de la Santé du Maroc.

Après le programme d'Appui "PASS I" en 2015, 100 millions d’euros sont ainsi mis à la disposition du Maroc pour l’accompagner dans la mise en œuvre du plan Santé (programme d'Appui "PASS II").  

L’objectif de ce programme est de rapprocher le ministère des préoccupations des usagers de services de santé, de réduire les disparités entre les zones rurales et celles urbaines, renforcer le partenariat public-privé, mettre en place un système d’information performant pour les facturations hospitalières. L’accompagnement consiste également à accompagner le Maroc dans le processus de la régionalisation avancée.

Et c'est dans ce contexte que s'inscrit l’organisation du 1er Forum de "Hôpital public du Futur" par le ministère de la Santé le 24 et 25 janvier dernier  à Agadir. Selon les organisateurs, ce forum rentre dans le cadre du Programme d’appui à la réforme du secteur de la santé (PASS II), pour la mise en œuvre du plan Santé 2025 adopté par le Maroc, dont "la vision repose sur les principes de continuité, de proximité, de solidarité, d’égalité, d’efficience et de qualité des services".

Il est à noter que malheureusement le Maroc n’arrive pas encore à améliorer ses services de santé publique. Dans une récente étude publiée par la revue médicale britannique "Th lancet", un magazine spécialisé, le Maroc, se classerait au 97ème rang mondial en termes de  santé, selon une enquête menée dans 190 pays.

L’étude a montré que le Maroc se situait à la traîne derrière l’Algérie, qui occupait le 48e rang, la Tunisie, qui occupait le 54e rang, et la Libye, qui occupait le 9e rang.

Cette étude réalisée par l'Institut américain des mesures et évaluations de la santé (IHME) à Seattle et financée par la fondation Bill et Melinda Gates, est la première évaluation annuelle des performances de santé relatives aux Objectifs de développement durable (ODD/SDG) des Nations Unies.

Pour permettre à tous de vivre en bonne santé et à promouvoir le bien-être de tous à tout âge, l’Organisation mondiale avait lancé un programme de développement durable 2030 (Objectif 3 de développement durable). Le Maroc va-t-il relever, d’ici 2030, ces défis de santé ?


Taxonomy term

L’instar de la communauté internationale, le Maroc a célébré le 4 février 2019 la journée mondiale de lutte contre le cancer. Cette célébration a pour objectif de réduire la morbidité et la mortalité imputables au cancer et d'améliorer la qualité de vie des patients et de leurs proches, dans un cadre global et intégré basé sur la mobilisation sociale.

Selon l’OMS, le tabagisme est le facteur le plus important de la mortalité par cancer dans le monde, car il cause, selon les estimations, 22% des décès par cancer par an. Il en est de même pour la consommation d’alcool qui est à l’origine de nombreux types de cancer, notamment ceux de la cavité buccale, du pharynx, du larynx, de l’œsophage, du foie, du côlon et du rectum et du sein.

Au Maroc, les cancers du sein et du col utérin constituent un véritable problème de santé publique. Ils sont les plus fréquents car ils représentent environ 5 cancers sur 10 chez la femme.

On enregistre chaque année 40.000 nouveau cas de cancers dans notre pays, dont plus 1.200 chez les enfants. Le cancer est responsable à lui seul de près de 7,2% de l’ensemble des décès enregistrés. Ceci est dû d’une part à l’allongement de l’espérance de vie dans notre pays qui est passée de 49 ans en 1962 à 73 ans en 2014, et d’autre part au développement socio-économique, aux changements environnementaux et aux évolutions du mode de vie des Marocains : alimentation, stress, pollution, tabagisme, alcool …

Cancer au Maroc : les chiffres

Chez l'homme :

  • Cancer du poumon : 3.497 cas.
  • Cancer de la prostate : 2.332 cas.
  • Cancer de la vessie : 1.429 cas.
  • Cancer du côlon et du rectum : 1.358 cas.
  • Le lymphome non hodgkinien : 1.089 cas.

Chez la femme :

  • Cancer du sein : 6.650 cas.
  • Cancer du col de l'utérus : 2.258 cas.
  • Cancer du côlon et du rectum : 1.126 cas.
  • Cancer de la thyroïde : 929 cas.
  • Cancer de l'ovaire : 735 cas.

Taxonomy term

  • 30 Jan 2019

  • Par : Mostafa EL HALI

  • Tags : Maroc, sante

Le Maroc n’arrive pas encore à améliorer ses services de santé publique. Dans une récente étude publiée par la revue médicale britannique "The lancet", un magazine spécialisé, le Maroc, se classerait au 97ème rang mondial en termes de  santé, selon une enquête menée dans 190 pays.

L’étude a montré que le Maroc se situait à la traîne derrière l’Algérie, qui occupait le 48e rang, la Tunisie, qui occupait le 54e rang, et la Libye, qui occupait le 9e rang.

Cette étude réalisée par l'Institut américain des mesures et évaluations de la santé (IHME) à Seattle et financée par la fondation Bill et Melinda Gates, est la première évaluation annuelle des performances de santé relatives aux Objectifs de développement durable (ODD/SDG) des Nations Unies.

Pour permettre à tous de vivre en bonne santé et à promouvoir le bien-être de tous à tout âge, l’Organisation mondiale avait lancé un programme de développement durable 2030 (Objectif 3 de développement durable). Dans ce programme, 9 cibles mesurables devant être atteintes partout dans le monde d'ici 2030 :

  1. D’ici à 2030, faire passer le taux mondial de mortalité maternelle au-dessous de 70 pour 100 000 naissances vivantes
  2. D’ici à 2030, éliminer les décès évitables de nouveau-nés et d’enfants de moins de 5 ans, tous les pays devant chercher à ramener la mortalité néonatale à 12 pour 1 000 naissances vivantes au plus et la mortalité des enfants de moins de 5 ans à 25 pour 1 000 naissances vivantes au plus
  3. D’ici à 2030, mettre fin à l’épidémie de sida, à la tuberculose, au paludisme et aux maladies tropicales négligées et combattre l’hépatite, les maladies transmises par l’eau et autres maladies transmissibles
  4. D’ici à 2030, réduire d’un tiers, par la prévention et le traitement, le taux de mortalité prématurée due à des maladies non transmissibles et promouvoir la santé mentale et le bien-être
  5. Renforcer la prévention et le traitement de l’abus de substances psychoactives, notamment de stupéfiants et d’alcool
  6. D’ici à 2020, diminuer de moitié à l’échelle mondiale le nombre de décès et de blessures dus à des accidents de la route
  7. D’ici à 2030, assurer l’accès de tous à des services de soins de santé sexuelle et procréative, y compris à des fins de planification familiale, d’information et d’éducation, et la prise en compte de la santé procréative dans les stratégies et programmes nationaux
  8. Faire en sorte que chacun bénéficie d’une assurance-santé, comprenant une protection contre les risques financiers et donnant accès à des services de santé essentiels de qualité et à des médicaments et vaccins essentiels sûrs, efficaces, de qualité et d’un coût abordable
  9. D’ici à 2030, réduire nettement le nombre de décès et de maladies dus à des substances chimiques dangereuses et à la pollution et à la contamination de l’air, de l’eau et du sol

Le Maroc va-t-il relever, d’ici 2030, ces défis de santé relatifs aux Objectifs de développement durable ?

 


Taxonomy term

La société Sodilac, filiale du groupe fromager Savencia Fromage & Dairy, a rappelé, jeudi dernier en France, plusieurs produits infantiles à base de protéines de riz fabriqués dans le nord de l’Espagne et distribués sous la marque Modilac après le signalement de quatre cas en France de « Salmonella poona » dans des selles de nourrissons.

Au Maroc le laboratoire Maphar qui commercialise cette marque vient d'adresser une lettre circulaire à tous les grossiste-répartiteurs dont voici le contenu :

Le laboratoire Maphar procède en accord avec le partenaire SODILAC et à la demande des autorités de santé au rappel de tous les lots actuellement sur le marché des produits laitiers cités en objet.

Ceci intervient suite au signalement de 4 cas de présence de salmonella poona confirmée dans les selles de nourrissons ayant consommé des formules infantiles à base de protéines de riz sous la marque Modilac.

Par mesures de précaution, et afin d'éviter tout risque de confusion, il a été décidé de rappeler l'ensemble des formules infantiles (sans distinction de lot ni de date) en attendant que l'origine du problème soit établie,

A noter que les céréales infantiles Modilac ne sont pas concernées par ce rappel.

À cet effet, nous vous prions de bien vouloir arrêter toute distribution de ces produits, et informer l'ensemble de vos clients pharmaciens d'officines pour nous retourner toutes les unités concernées.


Taxonomy term

L’Organisation mondiale de la santé vient de publier un rapport sur le suicide au Maroc  sous le thème : «la prévention du suicide.. Nécessité mondial».

Ce premier rapport du genre publié par l’OMS attire l’attention sur la tendance dramatiquement en hausse du taux de suicides au Maroc entre 2000 et 2012.

En effet, pendant 12 ans, de 2000 à 2012 , le nombre des suicides au Maroc s'est multiplié par 97 % , il est passé de 2,7  à  5,3 pour 100.000 marocains. Ce rapport souligne que 1620 marocains ( dont plus de 1.430 hommes et 198 femmes) se sont suicidés au cours de l'année 2012, ce qui équivaut à  un taux  de 5 à 10 Marocains pour 100.000 habitants, ce qui est une proportion importante nécessitent une intervention urgente et un suivi par les autorités de la santé dans notre pays .

Ce  taux de suicide au Maroc se révèle par ailleurs supérieur aux chiffres de la région Mena, qui enregistre globalement des données inférieures à 5 pour 100.000, indique le rapport. Le taux de suicide le plus bas a été relevé en Arabie saoudite (0,4), bien en deçà de la moyenne mondiale s’élèvant à 11,4 pour 100.000.

Concernant les méthodes de suicides les plus répandues au Maroc , ce rapport indique que notre pays  est classé parmi les pays où on se suicide par absorption de pesticides ce qui impose aux autorités de mettre beaucoup de restrictions  à obtenir ces pesticides incriminés pour baisser ce chiffre dramatique .

L’organisme précise aussi que  la majorité des personnes qui se suicident ont plus de 50 ans, tandis que le suicide touche deux fois plus d'hommes que de femmes.

Le suicide est un problème qui touche le monde entier et presque toutes les tranches d’âge. Au niveau mondial, les taux de suicide sont supérieurs chez les personnes âgées de 70 ans ou plus. Mais dans certains pays, c’est chez les jeunes qu’ils sont le plus élevés. Fait notable, le suicide est la deuxième cause de décès chez les 15-29 ans dans le monde.

Plus de 800 000 personnes meurent chaque année de suicide, soit une toutes les 40 secondes, révèle ce premier rapport de l'OMS, environ 75% des suicides sont commis dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.Un chiffre supérieur aux victimes de guerre ou de catastrophes naturelles.

L’intoxication par pesticides, la pendaison et les armes à feu sont les méthodes les plus fréquentes au niveau mondial. Les données de l’Australie, du Canada, des États-Unis, du Japon, de la Nouvelle-Zélande et de plusieurs pays européens montrent que le fait de limiter l’accès à ces moyens peut aider à prévenir les décès par suicide. Une autre manière d’y parvenir serait l’engagement des gouvernements nationaux à élaborer et à mettre en œuvre un plan d’action coordonné. Aujourd’hui, seuls 28 pays possèdent des stratégies nationales de prévention du suicide.


Taxonomy term

Selon une étude récente du  conseil national de l'ordre des médecins de France, le nombre de médecins marocains exerçants sur le territoire français avoisine les 7 000, dont 6510 médecins exerçant leur profession de façon continue et 430 médecins les exerçant de manière intermittente. Les médecins Marocains, selon ce rapport, arrivent en tête des inscrits au tableau de l'Ordre des médecins de France par rapport aux autres nationalités.

L’étude révèle que les femmes représentent 32% des médecins marocains en France, dont plus de 70% sont diplômées des universités françaises, alors que seulement 19% des sont diplômés des universités marocaines.

La même étude montre une évolution significative du nombre des médecins marocains ayant étudié au Maroc et qui se spécialisent en France. Leur nombre est passé de 772 médecins en 2007 à 1170 en 2017, soit une augmentation de plus de 34%.

L’étude a montré aussi que cette "migration" des médecins Marocains en France s’expliquait par l’adoption récente par l’Europe de nouvelles lois facilitant l’intégration professionnelle des médecins et leur permet de bénéficier d’un système de retraite distinct qui ne peut être égalé dans leur pays d’origine.

Bien que la proportion de médecins en France soit significativement supérieure à celle enregistrée au Maroc, la France compte 3,2 médecins pour 1000 habitants, alors qu'au Maroc ce pourcentage ne dépasse pas 0,6 médecin pour 1000 habitants, la France est toujours à la recherche de nouveaux médecins étrangers, pour combler la pénurie dans certaines régions du pays.


Taxonomy term

  • 18 Jan 2019

  • Par : Pharmapresse

  • Tags : Maroc, sante

Dans un rapport publié par le Collectif pour le Droit à la Santé Maroc, la consommation de psychotropes par les Marocains a atteint 70 milliards de centimes au cours de l’année écoulée. Les ventes totales de ce type de médicaments se sont stabilisées à 12 millions de boîtes, pour la plupart des antidépresseurs, des psychoses et des sédatifs.

Par ailleurs, selon ce rapport en chiffres, 18 % des Marocains souffrent d'une maladie chronique, deux  millions sont touchés par le diabète dont 50% ignorent qu'ils sont diabétiques, 5,4% des Marocains hypertendus, 2%  porteurs hépatites virales et plus de 52 milles cas de cancer. Le Maroc est en plein cycle de transitions épidémiologiques. Au-delà des infections transmissibles, ce sont surtout les traitements liés aux maladies chroniques qui constituent un véritable défi pour le Maroc

Il est à noter que le secteur de la santé au Maroc souffre de nombreux dysfonctionnements, que ce soit au niveau des services de santé, des conditions de travail des médecins, de l’insuffisance de la capacité d’accueil des centres hospitaliers, du manque de personnel qualifié et de matériel médical, etc.


Pages