Tiques

Message d'erreur

Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (line 579 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Tiques

Tiques

Les tiques ne sont pas des insectes, mais desacariens ou arthropodes, au corps fait tout d'une pièce. Ils se nourrissent de sang dont ils se gorgent en se fixant sur la peau de ses hôtes, animaux, mais parfois aussi humains.Ils peuvent être vecteurs de maladie dont le plus fréquente, en France, est la maladie de Lyme.

La maladie de Lyme ou borréliose de Lyme ne peut survenir qu’après une piqûre de tique infectée(larve, nymphe et femelle adulte). On ne peut donc pas avoir la maladie par contact avec un animal à poils ou à plumes infecté, ni par contact avec une personne malade. Les personnes exposées sont les professionnels travaillant en forêt, les campeurs, les chasseurs, les ramasseurs de champignons, les randonneurs….

Causes

Les tiques sont des acariens qui se nourrissent grâce au sang des animaux. L’Homme est un hôte accidentel. Elles sévissent surtout entre avril et novembre, de préférence lorsqu’il fait chaud et humide. Lorsqu’elles s’attachent à l’homme, les tiques risquent de transmettre un virus ou une bactérie susceptible de provoquer une maladie chez l’homme.

Parmi ces infections causées par les tiques, il y a la fièvre Q, la fièvre à tique du Colorado, la maladie de Lyme (la plus connue), la méningo-encéphalite à tiques, etc. Les causes de ces maladies ne sont autres que la piqûre d’une tique infectée. 

En Europe, on estime que 15% environ des tiques sont infectées par la bactérie de la maladie de Lyme. Mais toutes les tiques infectées ne transmettent par le germe. D’autres causes rentrent en compte, comme la durée de la piqûre. Plus la tique reste attachée longtemps, plus il y a un risque de transmission de ces infections. Selon les spécialistes, le risque serait présent au-delà de 24 heures d’attachement des tiques sur la peau.

Concernant la maladie de Lyme, la transmission se fait uniquement par le biais d’une piqûre de tique. Il n’y a pas de transmission d’homme à homme, ni d’animal à homme.

Idem pour la méningo-encéphalite à tiques. La cause de cette infection est la transmission par une tique du virus Tick Borne Encephalitis Virus (TBEV) de la famille des filovirus

Symptomes

Symptômes

Les manifestations cliniques :

1 - Manifestation primaire

Au stade primaire survient une lésion cutanée, 3 à 30 jours après la morsure, l'érythème migrant chronique de Lipschutz (EMC). C'est une lésion annulaire, non inflammatoire, peu ou pas prurigineuse, centrée par le point de piqûre, plus claire dans la partie interne qu'en bordure et qui évolue de façon centrifuge, pouvant atteindre jusqu'à 10 cm de diamètre.
Cet EMC se voit dans 50% des cas. Il disparaît spontanément, sans traitement, après 3 à 4 semaines. Asthénie, fébricule (petite fièvre), céphalées ou myalgies (douleurs musculaires) peuvent survenir lors de cette phase.

2 - Manifestations secondaires

Troubles neurologiques : Méningite lymphocytaire, parfois isolée ou associée à :
- Douleurs radiculaires
- Troubles de la sensibilité
- Atteinte des nerfs périphériques et crâniens (syndrome de Garin-Bujadoux-Bannwarth)
Troubles Cardiaques :
- Troubles de la conduction
- Péricardite
Troubles articulaires :
- Oligoarthrite régressive

3 - Manifestations tertiaires

Le stade tertiaire qui peut survenir 10 ans après la morsure, regroupe des lésions rhumatologiques, dermatologiques et neurologiques :
- Encéphalomyélite progressive
- Dermatite chronique atrophiante
- Arthrite chronique destructive

Diagnostic

Un diagnostic de la maladie de Lyme est posé à partir d'une évaluation des symptômes. Le médecin tient compte de la possibilité d'une exposition récente aux tiques dans des régions qui en sont infestées. Il est possible qu'il utilise des analyses de sang pour déceler la présence d'anticorps contre les bactéries (il se peut que ces anticorps n'apparaissent pas avant 2 à 6 semaines après l'infection). Le médecin recueillera également d'autres renseignements cliniques comme les antécédents médicaux.

Traitement

On distingue deux axes de traitements contre les tiques :

1. En prévention des tiques :

A. En prévention de la FSME (maladie véhiculée par les tiques) - vaccin tiques
Pour les groupes à risque (forestier, habitation en zone endémique, scouts, campeurs ....) la vaccination (seul moyen efficace) est désormais recommandée en Suissedès mars 2006.
Les adultes et enfants de plus de 6 ans qui séjournent dans une région forestière ou rurale à moins de 1500 mètres d'altitude devraient se faire vacciner.

On estime à 17% le nombre de Suisses vaccinés.

La vaccination contre la FSME se fait en général avec 3 doses prises au mois 0, 1 puis après plusieurs mois, selon la marque du vaccin (il existe aussi des schémas de vaccination plus rapide en cas d'urgence). 

Il faut savoir que la thérapie de la FSME une fois déclarée ne permet que de soigner les symptômes et donc la vaccination reste le seul moyen efficace pour lutter contre cette infection de façon efficace.

B. En prévention de la borréliose : nous ne connaissons à notre avis pas de vaccin ou autre moyen de prévention (mise à part les recommandations d'usage comme un spray anti-insecte ou tiques, 

2. En traitement après une piqûre de tiques

Première chose à faire dans tous les cas après une piqûre de tiques : 
Enlever la tique avec une pince (modèles en vente en pharmacie ou utiliser une pince à épiler) le plus vite possible (on sait que pour la transmission de la borréliose ou maladie de Lyme il faut plus de 17 heures à la tique pour infecter la peau de l'homme, pour la FSME[virale] le passage est malheureusement plus rapide), désinfecter la piqûre et bien observer l'évolution : en cas d'augmentation de la taille de la piqûre, de fièvre,..

En cas de maladies déclarées (FSME ou borréliose) après une piqûre de tique :

> FSME : les médecins traiteront les symptômes, il n'existe pas de thérapie causale (à notre avis) pour cette maladie.

> la borréliose ou maladie de Lyme : traitement de la cause (car il s'agit d'une bactérie) avec des antibiotiques. En Allemagne les médecins recommandent en général un traitement quotidien à base de doxycyline 200 mg pendant 20 jours. 

Si après ce traitement la borréliose ne disparaît pas, on parle de borréliose chronique(si les symptômes perdurent 6 mois après la piqûre), dans ce cas les médecins devront soigner en général les symptômes.

Source : Revue des Maladies de A à Z 

! Pharmapresse est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale. Veuillez nous signaler toute erreur, oubli ou information incomplète. Merci