Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Suspension d'utilisation du Docétaxel dans le traitement du Cancer du sein

L’Institut National du Cancer (INC) et l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) recommandent aux professionnels de santé de ne plus utiliser le docétaxel dans le traitement du cancer du sein, après le décès de cinq patientes.

Le docétaxel est autorisé dans le traitement du cancer du sein (adjuvant dans le cancer du sein opérable ; cancer du sein localement avancé ou métastatique), cancer du poumon non à petites cellules, cancer de la prostate, cancer gastrique, cancer des voies aéro-digestives supérieures. En adjuvant dans le cancer du sein opérable, il est autorisé en association à la doxorubicine et au cyclophosphamide.

Cette recommandation ne concerne que le traitement des  cancers du sein localisés, opérables.

La décision fait suite au décès de cinq patientes (femmes de 46 à 73 ans) atteintes d’un cancer du sein de bon pronostic, entre août 2016 et février 2017. Toutes étaient traitées avec du docétaxel, générique du Taxotère, et ont développé une entérocolite d’issue fatale. L’ANSM a lancé une enquête en septembre dernier afin de faire la lumière sur l’origine de ces décès qui restent, pour l’heure, mystérieux.

Selon l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé, cette recommandation ne concerne pas, à ce stade, l’utilisation du docetaxel dans ses autres indications thérapeutiques. La plus grande vigilance reste néanmoins nécessaire et chaque indication doit être individuellement évaluée avec information des patients sur les différentes options thérapeutiques.

Pour l’ANSM, le paclitaxel peut constituer une alternative au docétaxel dans certaines situations. Cependant, aucune recommandation n’est formulée à date en l’absence d’éléments complémentaires d’investigation permettant d’évaluer le rapport bénéfice / risque dans le cadre du traitement du cancer du sein.

Source : ANSM