Sinusite

Message d'erreur

Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (line 579 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Sinusite

Sinusite

La sinusite est une inflammation des sinus. Ces cavités remplies d’air et situées dans les os du crâne communiquent avec le nez. La sinusite est le plus souvent une complication du rhume. Une sinusite aiguë dure quelques semaines. On parle de sinusite chronique quand elle dure plusieurs mois.

Causes

Les causes de la sinusite peuvent être les suivantes :

  • Causes anatomiques – déviation du septum ou hypertrophie des cornets de votre nez
  • Facteurs environnementaux – exposition au tabac, à l'humidité, pollution de l'air, travail avec des enfants
  • Causes inflammatoires et infectieuses – liées à des infections bactériennes, virales et fongiques, ainsi qu'à des allergies et à des polypes
  • Affaiblissement du système immunitaire – lié à des maladies chroniques comme la mucoviscidose
  • Tumeurs dans le nez et dans les sinus – elles peuvent obstruer des voies d'évacuation vitales

Symptômes et Complications

Les symptômes de la sinusite sont très différents de ceux du rhume ou de la grippe. Les principaux symptômes sont la douleur ou la pression dans le visage, la congestion, l'écoulement nasal ou dans l'arrière-gorge et une certaine perte de l'odorat. Le siège de la douleur situe le foyer d'infection.

Une infection d'un sinus inférieur (sinus maxillaire) cause des maux de dents au niveau de la mâchoire supérieure et une douleur sous les yeux, tandis qu'une infection des sinus de la partie supérieure du visage (sinus frontaux) provoque des douleurs au niveau des tempes. L'infection des petits sinus situés entre les yeux (sinus ethmoïdes) cause une douleur entre, et derrière les yeux.

Du mucus jaune ou vert peut s'écouler du nez, le mucus sent parfois mauvais. La personne qui souffre d'une sinusite éprouve un malaise généralisé, mais elle ne fait pas de fièvre si l'infection est limitée aux sinus.

La sinusite aiguë dure environ 2 semaines. Par contre, chez certaines personnes, l'infection dure plus longtemps. Quand les symptômes durent plus de 8 à 12 semaines, on qualifie la sinusite de chronique.

La sinusite peut parfois provoquer des complications graves, notamment des abcès et la méningite (une infection des membranes qui entourent le système nerveux central).

Diagnostic

  • Examens de sang de routine. Ces aide dans la détection d'une infection. Cette infection peut conduire à augmenter le nombre de globules blancs. Allergies ou fièvre des foins donnant lieu à une sinusite peut provoquer l'augmentation spécifique type de globules blancs appelés les éosinophiles.
  • L'oto-rhino-laryngologiste utilise une lumière spéciale pour examiner l'intérieur du nez. Cela aide dans la détection de polypes nasaux, éperons osseuses nasales, la cloison nasale déviée et autres défauts anatomiques qui peuvent conduire au rétrécissement des voies nasales et prédisposent à une sinusite.
  • Une lumière est a brillé contre les sinus. Normalement le sinus semble creux et la lumière brille à travers donnant une lueur rougeâtre. Lorsque enflammée et bloqué avec des sécrétions et du mucus la lumière échoue à sinus par l'intermédiaire et le sinus apparaît opaque. Ce test est appelé le critère de la transillumination.
  • De la même façon, le sinus est exploité doucement. Un sinus normal donne un son creux alors qu'un sinus bloqué donne un son terne. Cela peut être douloureux pour les sinus enflammés.
  • Un rayon x de tous les sinus. Sinus normales apparaissent comme des cavités creuses noires de chaque côté du front, le pont du nez, derrière l'Oui et sous les pommettes. Lorsque les sinus enflammés apparaissent être bloqués avec décharge blanche et cela est visible sur les rayons X.
  • Une nouvelle méthode d'inspecter l'intérieur des sinus est l'endoscope à fibre optique ou le rhinoscope. Il s'agit d'un mince tube flexible avec une caméra et d'une lumière à son extrémité. Les voies nasales sont lubrifiés avec anesthésiques locaux et le champ d'application est passée. L'intérieur murs et revêtements des sinus peuvent être visualisés avec cet instrument.
  • Ponction du sinus est une méthode pour obtenir un échantillon du liquide dans les sinus à l'aide d'une aiguille long et mince. Cela aide dans la détection de l'organisme causant la sinusite. Ce n'est pas systématiquement pratiqué.
  • Lorsque des tumeurs du sinus ou de sinusite fongiques sont soupçonnés ou besoin d'être exclu de l'imagerie des études comme l'échographie du sinus, balayage de CT ou MRI scan des sinus peuvent être prescrits. Ces aussi aider à détecter les anomalies anatomiques du nez et des sinus.
  • Personnes souffrant d'allergies peuvent être recommandées tests allergologiques pour détecter la cause d'allergies.
  • Étant donné que les personnes ayant le VIH sida, diabète et autres situations d'immunité faible sont plus susceptibles d'obtenir une sinusite, des tests sanguins pour ces peut être recommandées.
  • Certains tests sont disponibles pour détecter si les cellules cillary du nez et de sinus fonctionnent adéquatement. La sueur chlorure essais sont ordonnés d'exclure la fibrose kystique qui prédispose à une sinusite.
  • Les cellules de la nasale et la muqueuse du sinus comme échantillons et sont examinées au microscope les anomalies.
  • Conditions pour être exclue pour le diagnostic de sinusite (parce qu'ils imitent les symptômes de la sinusite) comprennent la rhinite allergique, rhume, tonsillite chez les enfants et les autres causes de maux de tête.

Traitement

La plupart du temps, le traitement de la sinusite vise uniquement à apaiser les symptômes en attendant la guérison spontanée. En effet, dans 75 % des cas, la sinusite se guérit sans traitement en moins de 1 mois.

Analgésiques (antidouleur). L’acétaminophène (Tylénol®) et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (Advil®, Motrin®, Aspirin®) permettent de soulager les maux de tête et la douleur.

Antihistaminiques. On ne les emploie que pour soulager les symptômes liés aux allergies. Sinon, il faut les éviter, car ils assèchent et épaississent les sécrétions nasales.

Décongestionnants. Éviter d’utiliser des décongestionnants sous forme de vaporisateurs nasaux (Dristan®, Otrivin®) pendant plus de 3 jours, car ils peuvent entraîner une congestion de rebond. À titre de décongestionnant, on peut utiliser simplement une solution saline en inhalation ou en pulvérisation nasale (voir l’encadré ci-dessous). Cela aide à atténuer les symptômes en évacuant les sécrétions.

Corticostéroïdes. Le médecin prescrit parfois des corticostéroïdes en vaporisation nasale pour diminuer l'inflammation. Ces médicaments peuvent être utiles pour traiter la sinusite aiguë et la sinusite chronique, pour les personnes souffrant aussi d’allergies respiratoires ou de polypes nasaux. Dans certains cas, des corticostéroïdes oraux, comme la prednisone, peuvent être prescrits.

Antibiotiques. Lorsque la sinusite est causée par une infection bactérienne, des antibiotiques peuvent être utilisés. La prise d’antibiotiques raccourcit légèrement la durée de la sinusite et en soulage les symptômes. Le traitement dure généralement de 7 à 10 jours. Les antibiotiques utilisés sont généralement de l’amoxicilline, des dérivés de l’érythromycine, la doxicycline ou le trimétroprim-sulfa, qui sont habituellement efficaces et peu coûteux. En cas de sinusite chronique, on propose parfois un traitement prolongé (jusqu'à 21 jours). Dans les cas graves de sinusite bactérienne, des antibiotiques seront administrés par voie intraveineuse à l'hôpital.

Immunothérapie. En cas de sinusite chronique ou à répétition due à des allergies, il est parfois possible de suivre un traitement par immunothérapie (ou désensibilisation). C’est un traitement de longue durée, qui nécessite des injections régulières, et qui permet d’habituer progressivement le corps aux substances qui déclenchent les allergies (pollen, acariens...). À terme, il permet de supprimer (ou de réduire nettement) la réaction allergique.

Chirurgie

Lorsque la sinusite chronique ne répond pas aux traitements courants, on recourt parfois à la chirurgie pour rétablir les ouvertures vers les fosses nasales et drainer les sinus. La chirurgie peut également permettre de corriger des anomalies structurelles du nez ou enlever des polypes nasaux.

 

Source : Revue des Maladies de A à Z 

! Pharmapresse est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale. Veuillez nous signaler toute erreur, oubli ou information incomplète. Merci