Sciatique

Message d'erreur

Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (line 579 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Sciatique

Sciatique

La sciatique est une douleur vive provoquée par la compression d'une racine du nerf sciatique. En médecine, la sciatique est dénommée névralgie sciatique ou sciatalgie. Le nerf sciatique est, avec le nerf crural, le principal nerf assurant la motricité et la sensibilité de la jambe.

Causes 

Elle peut se manifester en conséquence de mouvements aussi simples qu’une posture inadéquate la nuit ou au travail, de la pratique d’activités physiques intenses ou tout simplement parce que vous êtes resté debout trop longtemps. Elle peut également êtres causées à la suite de problèmes plus graves comme une inflammation ou le pincement du nerf sciatique. Parmi les facteurs qui favorisent l’apparition de la sciatalgie se trouvent la vieillesse et le diabète. En effet le disque cartilagineux qui a pour rôle de maintenir la colonne vertébrale flexible tend à devenir défaillant au fur et à mesure que la personne avance en âge et le diabète accroît surtout les risques de lésions nerveuses.

Symptômes

  • Une douleur intense déclenchée dans le bas du dos ou une fesse, qui irradie vers la cuisse, le mollet et le pied. La douleur peut survenir telle une décharge électrique, ou être légère, mais constante. Elle est habituellement accentuée en position assise, à la toux et à l’effort, et soulagée en position couchée.
  • Des fourmillements, un engourdissement et une faiblesse musculaire dans certaines zones de la jambe et du pied atteints

Personnes à risque

  • Les personnes atteintes d’arthrose ou de certaines formes d’arthrite.
  • Les femmes enceintes. Le poids du ventre, combiné à une sécrétion accrue d’une hormone qui assouplit les tissus, et à l’utérus qui peut faire compression sur le nerf sciatique, peut être à l’origine d’une sciatique.

Facteurs de risque

  • Pratiquer un sport ou un travail nécessitant de fréquemment lever de lourdes charges, de se courber ou de faire des torsions du tronc.
  • Rester plusieurs heures d’affilée en position assise.
  • Faire peu d’activité physique.
  • Avoir un excès de poids.
  • Avoir une mauvaise posture.
  • Avoir des muscles abdominaux faibles.

Diagnostic

Les symptômes aident le médecin à poser le diagnostic.  Le médecin recherche des zones douloureuses le long de la colonne vertébrale. Il effectuera des tests pour évaluer la fonction sensorielle, la coordination, la puissance des muscles et les réflexes, surtout s'il soupçonne une hernie discale. Il peut utiliser le signe de Lasègue (qui consiste à lever la jambe à un angle de 60° sans plier le genou), afin de repérer le point douloureux.

D'autres examens sont parfois ajoutés, notamment une radiographie ou une tomodensitométrie, ou une imagerie par résonance magnétique (IRM).

traitement 

Traitement médical

Le traitement habituel de la sciatique est un traitement médical associant un repos relatif, des antalgiques, des anti-inflammatoires par voie orale ou en injectable et des myorelaxants (relaxant musculaire).

La douleur cède habituellement en une semaine. Le traitement médical peut être associé à des séances de kinésithérapie à visée décontracturante ou dans le but de remuscler le dos, mais seulement une fois la phase aiguë douloureuse passée.

Traitement par infiltration

Lorsque la douleur ne cède pas ou lorsque le médecin le juge nécessaire, le traitement peut comporter des infiltrations locales de corticoïdes. Ces infiltrations sont faites soit par un rhumatologue soit par un radiologue (infiltration guidée sous radiologie). Leur but est de diminuer l'inflammation locale responsable de la souffrance de la racine nerveuse.

Intervention chirurgicale

Parfois, une intervention chirurgicale est nécessaire : lors de l'échec du traitement médical bien conduit ou lors de complications. Son but est d'enlever la hernie du disque qui comprime la racine nerveuse.

L'indication d'une chirurgie est toujours mûrement réfléchie. Il faut savoir que parfois des douleurs post-chirugicales peuvent apparaître.

Source : Revue des Maladies de A à Z 

! Pharmapresse est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale. Veuillez nous signaler toute erreur, oubli ou information incomplète. Merci