Scarlatine

Message d'erreur

Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (line 579 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Scarlatine

Scarlatine

Maladie infectieuse due à une bactérie, la scarlatine se transmet par voie aérienne, ou encore par contact direct ou indirect. Cette affection provoque une forte fièvre, une inflammation de la gorge (angine) et une éruption cutanée. Elle touche surtout les enfants scolarisés de 5 à 10 ans pendant l’hiver, et rarement, les adultes.

Causes

C’est une bactérie bien connue de tous pour d’autres pathologies qui est la cause de la scarlatine : il s’agit du streptocoque. Celle-ci est également à l’origine d’autres maladies que contractent souvent les jeunes enfants, comme des angines, présentant une gravité plus ou moins élevée, mais nécessitant généralement l’administration d’antibiotiques. Ses causes sont alors simplement liées à l’arrivée de cette bactérie dans le corps. Elle est responsable de tous les symptômes de la maladie, puisqu’elle cause tout d’abord des douleurs à la gorge, ainsi qu’une coloration vive de celle-ci, ainsi que tous les phénomènes cutanés que l’on peut rapporter à cette pathologie.

Cette bactérie a la particularité de sécréter des toxines, divisées en quatre classes, de A à D. En général, il s’agit de B et C, et dans les cas les plus graves et les plus rares, c’est la toxine A qui est en cause. Celle-ci va donc être disséminée dans l’organisme, en causant quelques dégâts sur son passage. Elle va dilater les vaisseaux sanguins en les atteignant, et va également créer un œdème au niveau cutané. C’est la raison pour laquelle on voit apparaître ces rougeurs, sur la peau et sur les muqueuses, ainsi que cet aspect rugueux, qui ressemble à la chair de poule. La cause de la contamination est donc le streptocoque, et la cause des symptômes en revanche, est relative aux toxines.

Il faut donc souligner le fait que l’on peut éviter la scarlatine en prenant soin de ne pas être en contact avec cette bactérie qu’est le streptocoque. Pour y parvenir, outre le fait qu’un contact direct avec un malade peut être génératrice d’infection, il faut aussi penser à ceux qui n’ont pas encore déclaré la maladie, en lavant ses mains, en évitant de boire dans les verres de ses camarades, et autres conseils relatifs au bon sens plus qu’au corps médical.

Symptômes

- une fièvre élevée (jusqu'à 40°C), 
- des douleurs du pharynx ressemblant à une angine, 
- des douleurs abdominales, 
- des vomissements, 
- une tachycardie, 
- un possible phymosis, 
- une tachycardie supra ventriculaire, 
- des démences pré-séniles avant 5 ans 
- exanthème : c'est une coloration rouge uniforme de la peau, qui commence au thorax et à la racine des membres, puis s'étend progressivement à tout le corps (sauf plante des pieds et paume des mains). Prédominant au niveau des plis de flexion (genou, coude, aine) et pouvant entraîner des démangeaisons, 
- énanthème : c'est une coloration rouge des muqueuses, constante et caractéristique (il associe une langue épaisse et rouge à ressemblant à une framboise, une gorge rouge, des adénopathies cervicales). 

Il est à noter que les formes atténuées sont fréquentes. La fièvre est moins importante. L'éruption est plus rose que rouge, souvent localisée aux plis de flexion. Par contre l'aspect de la gorge et de la langue reste souvent caractéristique.

Examen

L’examen de la gorge retrouve une angine rouge associée à des ganglions sous l’angle de la mâchoire. Blanche au début, la langue devient progressivement rouge. La palpation du pouls retrouve une augmentation de la fréquence cardiaque. L’examen de l’exanthème retrouve une peau chaude, sèche et rugueuse. Les examens biologiques ne montrent pas d’éléments spécifiques en faveur de l’infection. Par exemple le prélèvement de gorge, effectué avant toute antibiothérapie, retrouve le streptocoque mais sa présence n'est ni indispensable au diagnostic, ni suffisante (il existe des porteurs sains).

Diagnostic

Il est principalement clinique (contexte, aspect, et constance de l’énanthème). Les symptômes de la maladie suffisent pour poser le diagnostic de lascarlatine. Aucun examen biologique n'est nécessaire. 
Il faudra faire attention de ne pas confondre la scarlatine avec une autre infection bactériennes de la peau associée aux staphylocoques :rubéole, mononucléose infectieuse.

Traitement

Le traitement est important pour éviter les complications graves. 
Il est composé d’antibiotiques à la pénicilline pour une durée de 10 jours. 
Pour l’enfant atteint par la scarlatine, l’isoler des autres enfants pour éviter la contamination. Il doit également rester au chaud et au calme.

Si des personnes proches ont été en contact avec le malade, un traitement d’une semaine pourra être envisagé.

Il n’y a pas de vaccin contre la scarlatine et c’est une pathologie à déclaration obligatoire.

Source : Revue des Maladies de A à Z

! Pharmapresse est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale. Veuillez nous signaler toute erreur, oubli ou information incomplète. Merci