Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Maroc : le ministre de l'Industrie vend ses cliniques

Monsieur Moulay Hafid Elalamy, président fondateur de ce Groupe Saham et ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie Numérique, a décidé, de se retirer de ce secteur et céder ses clinques. Selon une source fiable, le groupe serait en phase de négociations avancées avec des acquéreurs potentiels de quatre cliniques privées. Cette décision intervient après la cession de Saham Assurances au groupe sud-africain Sanlam en juillet dernier.

Le Groupe Saham  possède un réseau de 4 cliniques : l’Hôpital Privé de Marrakech, la clinique Ghandi et Clinique Yasmine à Casablanca, la clinique d’Oncologie de Tanger et 2 centres de radiologie: la Radiologie Blue Park à Casablanca et la Radiologie Bouregreg à Rabat.

Actuellement, Monsieur Moulay Hafid Elalamy est parvenu à un accord avec le groupe d'Oncologie et Diagnostic du Maroc (ODM), dirigé par l'ancien patron de Méditel, Mohamed el Manjra, pour la vente de deux centres de radiologie à Rabat et Casablanca. La signature du contrat entre les deux parties est prévue en septembre prochain.

Il est à noter que le groupe marocain Saham avait cédé au début de cette année ses parts dans le groupe de cliniques HMAO, qui figure au premier rang des groupes hospitaliers privés de Côte d’Ivoire. Saham aavit vendu ses parts à l’équipe de direction de HMAO (capital-investisseur français Amethis Finance) qui devient majoritaire. HMAO regroupe la Polyclinique Groupe médical du Plateau (PGMP), la Polyclinique Internationale de l’Indénié, la Polyclinique des deux Plateaux, la Polyclinique des Grâces, la Clinique des Rochers à San Pedro, la Polyclinique du Centre à Bouaké, la clinique dentaire Franchey d’Esperey et un centre de diagnostic à Treichville.

Moulay Hafid Elalamy, a souvent fait l’objet de critiques en raison du risque de conflit d’intérêt que cet investissement présente. Les médecins reprochent au ministre de l’industrie et homme d’affaires d’être à la tête d’un groupe qui opère tout à la fois dans l’assurance, les cliniques et l’industrie pharmaceutique avec en prime d’être au plus près de la décision politique et gouvernementale.

La décision de quitter le secteur de la santé trouve son explication en raison de la controverse qu'a suscité l’obtention du statut d'association d'utilité publique d’une ONG, créée par président du Groupe Saham.