Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Le CAPM : Les intoxications médicamenteuses arrivent en tête au Maroc

Dans son dernier numéro consacré à la toxicologie au 4e trimestre 2016 au Maroc, le Centre anti-poison (CAPM) fait état d’une hausse d’intoxications au niveau national. 17 000 cas sont recensés par CAPM)  en 2016 (15.290 cas 2015), ce chiffre a augmenté de 10,3% par rapport à l’année précédente.

Il est à signaler que ce chiffre ne comprend pas les piqûres et envenimations scorpioniques qui ont représenté à elles seules 25.636 cas.

Selon les statistiques du CAPM, ces intoxications sont survenues particulièrement en milieu urbain (89%) et surtout à domicile (80%). Quant au nombre de décès, le Centre a recensé 144 cas soit une mortalité de 0,41 pour 100.000 et une létalité de 0,85%.

 Parmi les produits incriminés, les médicaments arrivent en tête avec 4.697 cas d’intoxications contre 4.139 cas en 2015, ce qui les positionne en première place, avec 28 % de l’ensemble des intoxications.

Dans l'ordre, les produits médicamenteux sont la première source d'intoxication, suivis des aliments de manière globale, puis les produits gazeux, les pesticides, puis les morsures d'animaux venimeux.

Le plus alarmant dans ce rapport, sont les cas des  intoxications suicidaires qui sont passées de 2200 cas en 2016 à 2900 cas d’intoxications suicidaires, ce qui représente une augmentation de 17%.

En seconde position, on retrouve les intoxications par les produits gazeux avec 2.962 cas en 2016. En troisième lieu, on retrouve les intoxications alimentaires avec 2.723 cas notifiés dont 53,5% sont des cas collectifs.

Pour ce qui est des intoxications par les pesticides, 2.130 cas ont été déclarés en 2016. Au total, 70 intoxiqués sont décédés.

Par ailleurs, selon le rapport du Centre antipoison du Maroc, l’incidence la plus élevée des déclarations a été enregistrée au niveau de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra (119,26 pour 100.000 habitants) suivie de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (107,4 pour 100.000 habitants) et de la région de Rabat-Salé-Kénita (83,6 pour 100.000 habitants).