Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Cinq laboratoires poursuivis pour avoir dissimulé des effets secondaires

Cinq laboratoires aux Etats-Unis sont poursuivis pour avoir dissimulé des effets secondaires des opiacés (antidouleurs).

En effet, le ministre de la justice de l’Ohio, Mike DeWine, a porté plainte, ce mercredi 31 mai, contre cinq groupes pharmaceutiques à savoir Johnson, Jonhson, Teva, Allergan, Endo et Purdue Pharma. Ces laboratoires sont accusés d'avoir dissimulé les risques d'addiction liés à la prise d'antidouleurs à base d'opiacés, au cœur d'une grave crise de santé publique aux Etats-Unis. Selon le ministre, "ces laboratoires ont fait croire que les opiacés n'étaient pas addictifs, que l'addiction était facile à surmonter ou qu'elle pouvait être traitée en prenant encore plus d'opiacés".  “Rien que pour l’année 2014, les laboratoires pharmaceutiques ont dépensé 168 millions de dollars en représentants commerciaux pour qu’ils vendent des opioïdes et qu’ils encouragent les médecins à en prescrire par le biais de discours bien rodés et de brochures travaillées qui minimisent les risques". 

Sur ce seul Etat d’Ohio, 1.155 personnes sont décédées d'overdose de fentanyl, en 2015, soit plus du double qu'en 2014, selon les chiffres officiels. Près d’un habitant de l’Ohio sur cinq serait sous opiacé, ce qui en fait l’un des états les plus touchés par l’addiction aux opiacés. En 2016, 2,3 millions d’habitants de cet état se sont vu prescrire ce type de médicaments, dont le chiffre d’affaires devrait atteindre 17 milliards de dollars sur l’ensemble du pays d’ici 2021.

Johnson & Johnson, qui fabrique le Duragesic, conteste les accusations, "nous sommes fermement convaincus que les allégations de cette plainte sont infondées à la fois sur le plan légal et factuel. Janssen a agi de façon appropriée, de façon responsable et dans le meilleur intérêt des patients concernant nos traitements à base d’opiacés contre la douleur, qui sont approuvés par la Food and drug administration [FDA, l’agence fédérale américaine qui délivre les autorisations de mise sur le marché".