Pharmacie

Message d'erreur

  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (line 579 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).

Taxonomy term

Communiqué de presse dede l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé:

Ce début de mois de novembre 2020 a connu au sein de la Faculté de Pharmacie de l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé (UM6SS) le démarrage des enseignements du Diplôme Universitaire de Pharmacie Clinique Oncologique en partenariat avec la Fondation Lalla Salma -  Prévention et traitement des cancers. Un diplôme qui s’ajoute à une série de formations professionnelles continues ayant pour objet d’améliorer les compétences et les performances des professionnels de santé, et par là le niveau des soins de santé́.

Pharmacie oncologique : une discipline en plein essor

La pharmacie oncologique est une discipline centrée sur le patient. Elle s'intéresse d'une part à la gestion du cycle d'approvisionnement des médicaments anticancéreux et d'autre part à la sécurisation clinique du circuit de prise en charge des patients atteints des cancers. Son objectif est d'optimiser la prise en charge des patients atteints de cancer en chaque étape du parcours du soin.

L'acteur principal de cette discipline est "le pharmacien en oncologie" qui fait désormais partie intégrante de l'équipe de soins oncologiques. Il participe activement à tous les aspects des soins contre le cancer - de la gestion des anticancéreux, la préparation des doses de chimiothérapie et des contrôles de sécurité, à l'éducation des patients sur les effets indésirables, à la recherche sur le développement de médicaments.

La pharmacie oncologique est une discipline récente à l’échelle nationale et internationale et qui évolue de manière très rapide avec les progrès que nous observons dans la mise au point de nouveaux médicaments contre le cancer et donc la nécessité d’être à jour par rapport aux protocoles thérapeutiques en vigueur. A cela s’ajoute la nécessité de maîtriser les risques de chimio-contamination environnementale et d’exposition professionnelle.

Un besoin de formation en pharmacie oncologique

L’augmentation de l’incidence du cancer et l'essor des thérapies a profondément modifié la prise en charge des patients atteints de cancer. L'adhésion thérapeutique, la gestion des effets indésirables et des interactions médicamenteuses et la coordination hôpital-ville y ont une place essentielle. C’est dans cette perspective que cette formation diplômante a été mise en place avec pour objectif de répondre au besoin de formation permanente des pharmaciens dans le contexte d'une discipline de plus en plus spécialisée : la cancérologie.

« La formation continue des professionnels de santé en général et des pharmaciens en particulier revêt une importance toute particulière au sein de notre université. Notre ambition est de permettre aux participants d’acquérir une qualification dans leur profession, de faire évoluer leurs compétences et ainsi rendre le pharmacien acteur de son évolution professionnelle », affirme Professeur Chakib Nejjari, Président de l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé.

Durant une année les participants pourront acquérir des connaissances théoriques et pratiques sur la cancérologie, les stratégies thérapeutiques par pathologie cancéreuse, la préparation et l’administration des chimiothérapies et conception et organisation d’une unité centralisée de préparation des médicaments cytotoxiques.

« Ce diplôme rentre dans la stratégie de la mise à niveau des pharmaciens exerçant dans différents secteurs ayant trait à la pharmacie oncologique en vue de contribuer à l’amélioration des pratiques professionnelles et donc la qualité de la prise en charge des patients atteints de cancer » a précisé Professeur Samir Ahid, Doyen de la Faculté de Pharmacie de l’UM6SS.

Les médicaments anticancéreux sont des médicaments très particuliers, de par leurs toxicités, leurs mécanismes d’action ainsi que leurs gestions, leurs manipulations et leurs coûts assez élevés. Ce qui rend la mission du pharmacien très difficile nécessitant ainsi des compétences particulières.

De son côté Dr Rachid Bekkali, Directeur de la Fondation Lalla Salma, a rappelé que « cette formation s’inscrit dans les axes stratégiques du Plan National de Prévention et de Contrôle des cancers, en vue d’améliorer la pratique pharmaceutique en oncologie et améliorer la prise en charge des malades atteints de cancer, la rationalisation des coûts de cette prise en charge ainsi que la protection des professionnels de la santé et l’environnement ».

Le pharmacien : un rôle incontournable en oncologie

Le pharmacien est devenu un acteur essentiel au sein des équipes de soins. Cela est d’autant plus vrai dans le domaine de la cancérologie, où la complexité et la diversité des traitements médicamenteux exigent des échanges et des interactions fréquentes entre le pharmacien, les membres des équipes interdisciplinaires, le patient et ses proches.

« On ne peut plus exagérer l’importance du rôle du pharmacien au sein de l’équipe interprofessionnelle de cancérologie et aussi dans le parcours thérapeutique de la personne atteinte de cancer » souligne Docteur Abdelali Ouasrhir, coordinateur de ce diplôme.

Une formation aux standards internationaux

Cette formation dirigée par Professeur Alain Astier, Co-Président de la « European Society of Pharmacology Oncology, comporte plusieurs modules ayant trait à Gestion hospitalière des anticancéreux, protocoles thérapeutiques en oncologie, la Pharmacotechnie et la préparation des anticancéreux ainsi que l’évaluation pharmacoéconomique et la recherche en pharmacie Clinique. Plusieurs experts à l’échelle nationale et internationale dans le domaine de la pharmacie hospitalière et clinique, la Pharmacologie, l’Oncologie médicale, la Radiothérapie, la Chirurgie et l’épidémiologie vont assurer cette formation.

« L’European Society of Oncology Pharmacy (ESOP), dont j’ai l’honneur d’être co-Président avec le Dr Klaus Meier, regroupe 65 pays, compte plus de 4000 membres et se consacre depuis 20 ans à la promotion de la pharmacie oncologique. Un de ses objectifs est de développer l’enseignement, tant dans la formation initiale que continue, dans ce domaine d’excellence pour le pharmacien » a affirmé Professeur Alain Astier.

Participants pharmaciens de différents horizons et à profils hétérogène.

Plus d’une vingtaine de pharmaciens participent à cette formation universitaire sont venus de plusieurs villes du Royaume ; Rabat, Casablanca, Tanger, Oujda, Hoceima, Beni Mellal et Fès. D’autres participants inscrits du Gabon et de l’Algérie ont rejoint cette formation. Une véritable plateforme d’échange et d’apprentissage puisque cette promotion se compose de plusieurs profils venant de plusieurs secteurs à la fois des pharmaciens hospitaliers du secteur public et du secteur privé, des pharmaciens des organismes régulateurs « Agence National d’Assurance maladie » et des organismes gestionnaires notamment la Caisse Nationale des Organismes de Prévoyance Sociale (CNOPS).

"J'ai été particulièrement intéressée par le domaine de la pharmacie oncologique, et cette formation répond bien à mes attentes. Elle va m'apporter plus d'assurance et la possibilité de fournir d’excellentes prestations plus complètes avec une nette amélioration de mes pratiques professionnelles" a affirmé Docteur Lamiae Ounzar, pharmacienne au CHU Ibn Rochd de Casablanca et participante au diplôme universitaire.

Nous rappelons que cette formation est la première à l’échelle nationale et en Afrique utilisant l’enseignement hybride avec des participants en présentiel pour les participants nationaux et en distanciel pour les participants étrangers.


Taxonomy term

Une pharmacie d’officine à Dinan, France, région Bretagne vient de s'équiper d’un un robot dernier cri.

Selon le journal français le "Tetelegramme.fr", ce robot est capable de trier, ranger et distribuer à la demande les boîtes de médicaments.

Il gère un espace en verre de 20 m² du sol au plafond avec à l’intérieur, des armoires à déplacement latéral, coulissantes et robotisées. Ces armoires peuvent contenir jusqu’à 18 000 boîtes de médicaments.

Selon les deux pharmaciennes associées de cette pharmacie, on remplit la machine de boîtes de médicaments commandés. Ensuite, le robot scanne chaque boîte, la calibre et va la ranger en fonction de sa référence et de sa taille.

Pour exécuter une ordonnance, "on clique sur le médicament, le robot arrête illico son travail de rangement et fonce à l’emplacement de la boîte demandée, la saisit à l’aide d’une ventouse au bout de son bras articulé, et la laisse tomber dans l’un des toboggans situés derrière chaque comptoir de la pharmacie"

Ce rebot est surtout intelligent, "Il va jusqu’à ranger à proximité des médicaments souvent prescrits ensemble. Il est capable de " garder en mémoire que tel médicament est prescrit avec tel autre".

Ce robot de conception et fabrication allemande coûte plusieurs dizaines de milliers d’euros.

 Source : Tetelegramme.fr


Taxonomy term

Le code du médicament et de la pharmacie et l'organisation de l'Ordre des pharmaciens  sont deux  lois fondamentales qui régissent l'organisation de cette profession.

Et vu l'importance du rôle de l'ordre comme institution professionnelle, Pharmapresse vous propose un lecture analytique et comparative du projet de loi n° 98-18 relatif à l'ordre des pharmaciens proposé par le ministère de la santé et le Dahir  portant loi n° 1-75-453 du 25 hija 1396 (17 décembre 1976) instituant un ordre des pharmaciens.

 Nous ne traitons pas, dans cette lecture, les dispositions d'ordre général de ce projet qui demeurent les mêmes que les dispositions du le Dahir  portant loi n° 1-75-453 du 25 hija 1396 (17 décembre 1976). Par cette lecture, nous voulons apporter des éléments de réflexion aux débats sur la pertinence de ce projet. Nous vous proposons, dans le but simplement d'enrichir le débat,  une analyse globale du projet, les points importants à retenir, l’organisation des élections, la composition et mode d’élection des conseillers, la composition et les attributions du Conseil , de la conférence des conseils de l’ordre, qui est une nouvelle entité organique ainsi que la composition de la commission chargée de superviser le déroulement des élections et la nouvelle instance permanente de consultation et d’accompagnement (IPCA) introduite à ce projet de loi.

Analyse globale du projet :

1- Le nombre des articles est passé de 52 articles dans le dahir à 101 dans le projet.

2- Un changement de dénomination : de l’Ordre des pharmaciens à l’Ordre national des pharmaciens (Art.1).

3-Créations des conseils régionaux des pharmaciens d’officines, (Création par décret sur proposition du conseil de l’ordre) (Art.45).

4-L'élargissement de l'ordre en groupant obligatoirement tous les pharmaciens exerçant au Maroc, soit à titre privé, soit dans les services de l’état, des collectivités locales et des établissements publics, soit en qualité de pharmaciens enseignants-chercheurs des facultés de médecine et de pharmacie, soit dans les Forces Armées Royales ( Art 13 et 14).

5- Création d’un tout nouvel organe de l’ordre des pharmaciens : la conférence des conseils de l’ordre

6-Création de l’instance permanente de consultation et d’accompagnement(IPCA) ²(instance non organique)

Organigramme de l'ordre des pharmaciens : Dans le projet, l'organigramme de l'ordre des pharmaciens a subi de profonds changements (voir l'organigramme de l'ordre en bas  de la page) :

  • La conférence des Conseils de l’Ordre et qui représente l’organe "suprême " de l’ordre des pharmaciens (Art 74),
  • Conseil National de l’ordre des pharmaciens c'est "l’instance de propisitions " le projet (Art 38)
  • Les conseils des secteurs de la pharmacie qui comportent les conseils régionaux des pharmaciens d’officines, un conseil des pharmaciens biologistes, un conseil des pharmaciens des établissements pharmaceutiques et un conseil des pharmaciens répartiteurs.

Organisation des élections :

  • Eligibilité au conseil national: Six (6) ans d’exercice pour le président et quatre (4) ans pour les conseillers
  • La date des élections est portée à la connaissance des membres du conseil national, par tous les moyens disponibles, au moins trois (3) mois à l’avance (Art.17).
  • Le scrutin : convocation par tout moyen disponible, y compris par voie électronique, à chacun des pharmaciens électeurs trois (3) mois au moins avant la date fixée pour le scrutin (Art.18).
  • Les candidatures doivent être déposées directement au siège du conseil national contre récépissé ou adressées par lettre recommandée avec accusé de réception au président du conseil national deux (2) mois au moins avant la date prévue pour le scrutin.
  • La liste des candidats est affichée dans le siège du conseil national ainsi que des différents conseils composant l’Ordre, pendant un mois au moins avant la date du scrutin. Elle est également publiée, pendant la même durée, sous la responsabilité du président du conseil, sur le site électronique du conseil.
  • Institution par voie réglementaire d’un ou plusieurs bureaux de vote par les différents conseils (Art.21).

Composition  et organisation du Conseil National de l’ordre national des pharmaciens :

Composition   (Art.13 et 14):

  • Deux (2) pharmaciens par conseil régional représentants les pharmaciens d’officines.
  • Deux (2) pharmaciens représentant les pharmaciens des établissements pharmaceutiques.
  • Deux (2) pharmaciens représentant les pharmaciens répartiteurs
  • Deux (2) pharmaciens représentant les pharmaciens biologistes.
  • Deux (2) pharmaciens représentant les pharmaciens des services de l’Etat, des collectivités territoriales et des établissements publics ; désignés par voie réglementaire (non élus).
  • Deux (2) pharmaciens enseignants chercheurs désignés par voie réglementaire (non élus).
  • Deux(2) pharmaciens militaires des Forces Armées Royales désignés par voie réglementaire (non élus).

NB/ Le nombre des membres du Conseil National de l’ordre est de 12 + 2 multipliés par le nombre des conseils régionaux des pharmaciens d’officines et par conséquent les pharmaciens d’officines ne peuvent être majoritaire dans le conseil que si le nombre des conseils régionaux dépassent les 6.

Organisation : le bureau du conseil de l’ordre  est composé par (voir l’organigramme) :

  • Le président
  • Quatre (4) vice-présidents représentants les 4 secteurs de la pharmacie qui sont désignés par le président de l’ordre
  • Un secrétaire général, un secrétaire général adjoint; un trésorier et un trésorier adjoint; ceux-là sont élus par le conseil
  • Le reste des membres étant assesseurs.

Attributions du Conseil National de l’ordre des pharmaciens :

Les nouveautés :

  • Établir le règlement intérieur de l’ordre approuvé par la conférence des Conseils de l’Ordre (organe suprême de l’ordre national des pharmaciens) (Arti.34).
  • Proposer à la conférence des conseils de l’ordre prévue à l’article 55, le montant des cotisations annuelles des membres et leur participation financière nécessaire au fonctionnement des œuvres d’assistance médicale et sociale de l’ordre ainsi que la cote part revenant respectivement à chaque conseil;
  • Préparer le rapport moral et financier annuel approuvés par la conférence des conseils de l’ordre précitée.

Les conseils des secteurs :

Les conseils des secteurs sont :

  • Les conseils régionaux des pharmaciens d’officines  créés par décret sur proposition du conseil de l’ordre
  • Le conseil des pharmaciens biologiste
  • Le conseil des pharmaciens de l’industrie
  • Le conseil des pharmaciens répartiteurs

Composition :

  • 20 membres par  conseil régional des pharmaciens d’officines  (10 titulaires et 10 suppléants)
  • 12 membres pour le conseil des pharmaciens biologiste (6 titulaires et 6 suppléants)
  • 12 membres pour le conseil des pharmaciens de l’industrie (6 titulaires et 6 suppléants)
  • 8 membres Le conseil des pharmaciens répartiteurs (4 titulaires et 4 suppléants)

Nul ne peut être à la fois membre des conseils des secteurs de la pharmacie et du conseil national

NB/  Les présidents des conseils des secteurs sont représentés par leur qualité dans la conférence des conseils de l’ordre qui est considérée dans ce projet, vu  ses attributions, comme l’instance de prise de  décisions

La conférence des conseils de l’ordre: (voir l’organigramme) 

Composition : Elle est composée par (Art 74) :

  • Le président et les vices présidents du conseil national
  • Les présidents des conseils de secteurs
  • Le président de l’instance permanente de consultation et d’accompagnement.

Réunion une fois par an ou chaque fois qu’il est nécessaire

Attributions :

  • Approuver le montant des cotisations et des participations financières des membres, sur proposition du conseil national;
  • Approuver le montant des quotes-parts financières à verser annuellement par le conseil national aux différents conseils de l’ordre;
  • Approuver le projet de code de déontologie des pharmaciens établit par l’ordre ainsi que son règlement intérieur;
  • Approuver les rapports financiers et moraux annuels du conseil national ainsi que celui des différents conseils;
  • Arrêter le budget annuel de l’ordre, ainsi que le programme annuel des activités des

La commission chargée de superviser le déroulement des élections (Art.23) :

  • Deux (2) pharmaciens d’officines désignés par les conseils  des officinaux
  • Un (1) pharmacien biologiste désigné par le conseil des biologistes
  • Un (1) pharmacien industriel désigné par le conseil  des industriels
  • Un (1) pharmacien répartiteur désigné par le conseil  des répartiteurs
  • Trois (3) représentants de l’administration dont un pharmacien;
  • Le président de l’instance permanente de consultation et d’accompagnement.

L’instance permanente de consultation et d’accompagnement(IPCA):

Composition  (Art 72): elle est composée de :

  • Un vice-président du conseil national  désigné par le président de l’ordre
  • Quatre(4) pharmaciens pour chaque secteur de pharmacie
  • Un (1) pharmacien du secteur public
  • Un (1) cadre du ministère de la santé
  • Un (1) professeur d’enseignement supérieur

NB/ Les quartes derniers sont désignés par l’administration

Attributions  (Art 71):

  • Elle est chargée d’examiner toute question se rapportant aux intérêts de l’ordre et de la profession de pharmacien
  • L’IPCA n’est pas considérée comme organe de l’ordre des pharmaciens
  • Chaque question doit faire l’objet d’une demande de consultation du conseil de l’ordre

Les points à retenir de ce projet de loi :

  • La conférence des Conseils de l’Ordre est "l’instances d'approbation" dans le projet (Art 75). Elle adopte, entre autres, le code de déontologie, les rapports moraux et financiers, définir les modalités de cotisation, acquisition des biens, les quotes-parts financières à verser annuellement aux différents conseils des sections.
  • Le Conseil National de l’ordre national des pharmaciens est " l’instance de proposition" et d’exécution (Art 38).
  • Révocation du président par la conférence des Conseils de l’Ordre (Art 31)
  • Révocation des conseillers par le Conseil de l’Ordre (Art 33)
  • Création des conseils régionaux des pharmaciens d’officines par décret d’application et ce sur proposition du président de l’ordre (Art 45)
  • Interdiction de recevoir toute contribution de quelque nature qu'elle soit de la part des laboratoires pharmaceutiques (Art 8).
  • La durée du mandat du président et des membres du Conseil est fixée à quatre (4) ans, renouvelable une seule fois.
  • La qualité de membre du conseil national est incompatible avec celle de membre des autres conseils composant l’Ordre (Art 13 et  Art 15).
  • L’interdiction de toute activité syndicale pour le président, le vice-président, le SG, le SG adjoint le trésorier et le trésorier adjoint du conseil de l’ordre et des conseils des secteurs  (art.29).
  • Les  pharmaciens du secteur public et ceux des FAR n’ont pas l’obligation de s’inscrire à l’ordre.
  • Création d’une commission au niveau du siège du conseil national chargée de superviser le déroulement des élections au niveau des différentes régions, de recueillir et de proclamer les résultats du vote(Art.23).
  • En ca de blocage au niveau des organes de l’ordre, création par l’administration d’une commission provisoire chargée de gérer les affaires courantes du conseil national et de préparer les élections dans un délai maximum de trois (3) mois si le conseil national n’est pas convoqué par le président ou par la majorité de ses membres à se tenir lors de quatre (4) réunions ordinaires successives (Art.44).
  • L’introduction d’un conseiller juridique nommé auprès du Conseil National de l’ordre national des pharmaciens  par décret.
  • La comptabilité : La comptabilité de l’Ordre est annuellement soumise à l’appréciation d’un expert-comptable agréé et dûment inscrit au tableau de l’Ordre des experts comptables qui doit établir  un rapport annuel qu’il communique au président du conseil national, au ministère de la santé, à la cour des comptes et au Secrétariat Général du gouvernement (Art.11).


Taxonomy term

Impliqués dans une affaire de vente de psychotropes et de falsification d’ordonnances, un pharmacien, son employé et un dealer ont été condamnés par le tribunal de première instance d’Imintanoute. Les peines prononcées à leur encontre est de trois ans de prison ferme pour le trafiquant de drogue et une amendes de 6 000 pour l’employé et 150 000 dirhams pour le propriétaire avec interdiction d’exercer la profession de pharmacien. Le pharmacien et son employé ont été reconnus coupables de facilitation et d’incitation à l'usage de stupéfiants. Il est à noter que de nombreux pharmaciens au niveau national sont soumis au contrôle judiciaire pour des affaires liés aux psychotropes. Dans ce sens, les pharmaciens réclament une réforme de la loi portant règlementation sur l’importation, le commerce, la détention et l’usage des substances vénéneuses, qui date de 1922, et qui laisse le pharmacien « entre le marteau et l’enclume».


Taxonomy term

En accord avec l’Agence européenne des médicaments (EMA) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), le laboratoire AstraZeneca souhaite informer les professionnels de santé des points suivants :

1-La formulation comprimé de LYNPARZA (olaparib) a été approuvée par la Commission Européenne le 8 mai 2018 et est disponible à compter du 11 juin 2019 dans le cadre de son Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) en Pharmacies à Usage Intérieur (PUI) mais également en pharmacie d’officine pour les patientes traitées en ambulatoire.

2-Pour rappel, la formulation gélule de LYNPARZA (olaparib) est disponible dans le cadre de son Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) en PUI mais également en pharmacie d’officine pour les patientes traitées en ambulatoire.

3- LYNPARZA gélules et LYNPARZA comprimés NE sont PAS substituables sur une base de milligramme à milligramme en raison des différences de posologie et de biodisponibilité de chaque formulation

4-Afin d’éviter les erreurs médicamenteuses :

  • Les prescripteurs doivent spécifier la formulation et le dosage de LYNPARZA sur chaque prescription ;
  • Les pharmaciens doivent s’assurer que la formulation et la dose correctes sont dispensées aux patients.

5-Informer les patientes sur la dose exacte à prendre pour les gélules ou les comprimés. Pour les patientes passant de la forme gélule à la forme comprimé (ou inversement), expliquer la différence de doses en milligrammes pour les deux formes pharmaceutiques.


Taxonomy term

Le champ de compétences des pharmaciens officinaux au Canada s'élargir année après année.

Ils vont bientôt pouvoir diagnostiquer et traiter une dizaine de maladies bénignes comme les conjonctivites, l'herpès, les reflux gastro-œsophagiens, les angines streptococciques, l'eczéma léger ou encore l'acné.

L’objectif de cette mesure pour le gouvernement canadien est de faire face aux difficultés d'accès aux médecins et pour limiter l'engorgement des hôpitaux.

Les pharmaciens de  Canada avaient déjà obtenu la possibilité de vacciner contre la grippe en plus de pouvoir réévaluer certaines prescriptions.

Il est à noter que les pharmaciens d’officine de France n’arrêtent pas eux aussi d’élargir leurs champs d’intervention. Après les autorisations de test capillaire d’évaluation de la glycémie, les tests oropharyngés de la grippe et des angines à streptocoques du groupe A, le dépistage broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), la vaccination et prescription de médicaments, les pharmaciens de France vont se lancer très bientôt dans le repérage et le dépistage du risque cardiovasculaire.


Taxonomy term

La vaccination antigrippale par les pharmaciens rencontre un vrai succès. Testée cette année dans 4 régions, elle sera généralisée à toute la France la saison prochaine. Cette annonce est faite par Agnès Buzyn, ministre Français de la Santé, lors de ses vœux à la presse.

Selon le ministre, cette mesure fonctionne très bien et sera généralisée en 2019 pour la prochaine campagne de vaccination.

C’est un succès incontestable du teste réalisé dans les 4 régions de France. 712.000 Français à risque (plus de 65 ans, malades chroniques) ont déjà été vaccinés contre la grippe dans une pharmacie cet hiver. Le teste est proposé dans plus de 6700 pharmacies situées dans 4 régions: Auvergne Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine, Hauts-de-France et Occitanie.

Selon l’Ordre national des pharmaciens, dans les pays où la vaccination par les pharmaciens est autorisée, on observe une amélioration tangible de la couverture vaccinale car beaucoup de personnes viennent se faire vacciner en pharmacie parce que c’est plus pratique.

L’amélioration de la politique vaccinale est devenue un enjeu majeur en France comme dans nombre d’autres pays développés car la vaccination est le moyen le plus efficace de protéger les populations contre les maladies infectieuses.


Taxonomy term

Le Rapport annuel de la Cour des comptes au titre des années 2016 et 2017 qui vient d'être publié déplore l’absence de suivi et de contrôle de l’usage des médicaments et des dispositifs pharmaceutiques au niveau des services hospitaliers et une planification stratégique inadéquate.

Le rapport a relevé des contraintes et des problèmes au niveau de l’approvisionnement en médicaments, du suivi, du contrôle et de la rationalisation de leurs utilisations ainsi que d’autres problèmes liés aux locaux des pharmacies et à leurs équipements.

Les principales observations enregistrées ont concerné ce qui suit :

1-Difficultés d’approvisionnement en médicaments et autres produits pharmaceutiques :

Les centres hospitaliers s’approvisionnent en médicaments et en produits pharmaceutique soit par acquisition directe ou par le biais des dotations de la pharmacie centrale du ministère de la Santé, de la direction régionale ou de la délégation provinciale. Ils ont recours également à des échanges entre eux sans que ces opérations ne soient réglementairement encadrées. A cet effet, la Cour a relevé que les fournitures de la pharmacie centrale ne répondent pas toujours aux besoins des centres tant sur le plan quantitatif que qualitatif. De même, l’inadéquation entre les approvisionnements et les besoins conduit soit à des situations de ruptures de stocks en médicaments soit à des pertes, suite au non usage des médicaments et au dépassement de leurs délais de péremption.

Ainsi, à titre d’exemple, des ruptures récurrentes en médicaments ont été relevées au niveau de l’hôpital Mohammed V de Tanger, alors même que le reste à livrer par le ministère s’élevait à 14.709.180,00 DHS.

Aussi, au niveau du centre hospitalier préfectoral el Jadida, le montant correspondant aux médicaments périmés sur la période 2011-2015 a atteint 1.755.069,12 DHS. En parallèle, le centre a connu pour la même période des situations de rupture de certains médicaments et dispositifs médicaux qui ont parfois duré près d’une année. Pour faire face à cette situation, le centre a effectué, durant la période 2011-2015, des échanges de produits en recevant l’équivalent de 1.635.524,00 DHS en produits et dispositifs médicaux, ainsi qu’en transférant à d’autres établissements l’équivalent de 731.012,00 DHS.

De même, au niveau du centre hospitalier régional de Marrakech, il a été relevé une différence entre les besoins réels et les besoins exprimés. Ainsi, pour l’année 2016, l’hôpital a exprimé un besoin de 16.638.800 DHS, et le ministère s’est engagé à fournir l’équivalent de 8.377.474,00 DHS, alors que la consommation annuelle de l’hôpital n’a pas dépassé 5.810.663,90 DHS.

2-Absence de suivi et de contrôle de l’usage des médicaments et des dispositifs pharmaceutiques au niveau des services hospitaliers :

Les services cliniques ne tiennent pas des fiches leur permettant de suivre leurs approvisionnements et leurs consommations en médicament.

D’autant plus, les responsables des pharmacies hospitalières ne disposent d’aucun moyen pour le suivi de l’usage des médicaments par les services.

De ce fait, les médicaments ne sont pas inclus dans la facturation des prestations de l’hôpital.

D’un autre côté, au niveau du centre hospitalier régional de Marrakech, la

Cour a relevé que certains services hospitaliers gèrent les médicaments sans intervention de la pharmacie de l’hôpital, et ce, en violation des dispositions de l’article 34 du règlement intérieur des hôpitaux. Il s’agit du service des maladies contagieuses qui gère ses médicaments en dehors du circuit de la pharmacie hospitalière, ainsi que du service de pédiatrie qui, depuis l’année 2000, reçoit des dons qui ne transitent pas par la pharmacie de l’hôpital.

Aussi, au niveau du même centre, il a été constaté que la pharmacie est gérée par un infirmier, et ce, en violation des dispositions du code des médicaments et de la pharmacie, notamment, son article 69, de l’article 34 du règlement intérieur des hôpitaux et de la circulaire du ministre de la Santé du 24 mai 2005 sur les attributions des pharmaciens hospitaliers.

En outre, au niveau du centre hospitalier de Meknès, il a été observé une insuffisance en solutions informatiques de gestion. En effet, le suivi des médicaments se fait manuellement sur des fiches de stocks qui sont périodiquement reprises sur un tableur (Excel). Ainsi, la traçabilité des médicaments et des dispositifs médicaux se perd une fois ses derniers sont livrés aux services hospitaliers, et de ce fait, la pharmacie ne joue aucun rôle en matière de contrôle et de suivi de la consommation des médicaments et des dispositifs médicaux.

3-Problèmes liés aux locaux de la pharmacie et à leurs équipements :

Les pharmacies des centres hospitaliers connaissent des problèmes liés à leurs locaux et à leurs équipements, qui entrainent des conditions de stockage des médicaments et des dispositifs médicaux contraires aux normes en vigueur, ainsi qu’un environnement de travail inadéquat pour le personnel.

A cet égard, il a été constaté, au niveau du centre hospitalier préfectoral d’El Jadida, que la pharmacie est située au sous-sol, et qu’elle ne dispose pas d’une surface suffisante pour le stockage. D’autres locaux sont par conséquent été utilisés à cette fin, tels que le local adjacent à la morgue et la pharmacie de la maternité, sachant que ces locaux ne répondent pas aux normes requises. De même, la pharmacie ne dispose pas d’un système automatisé de contrôle de la température à même de garantir les conditions de stockage en dehors des horaires administratifs.

Aussi, au niveau de l’hôpital Mohammed V de Tanger, il a été relevé que la pharmacie ne dispose pas de commodités sanitaires, et connait des écoulements d’eaux usées. De plus, en raison de l’emplacement de la pharmacie, les inondations de fin 2014 début 2015 ont occasionné une perte de médicaments et de dispositifs médicaux.

En outre, au centre hospitalier régional de Marrakech, et par insuffisance des superficies de stockage, huit locaux ont été exploités comme entrepôt.

Il s’agit du siège de la pharmacie, du sous-sol de l’hôpital, d’un Riad, d’une habitation située dans l’enceinte de l’hôpital, d’une pièce au service de cardiologie, du bureau du directeur et d’une pièce adjacente au service d’admission. De ce fait, les médicaments stockés sont par conséquent entreposés dans des conditions de température et d’humidité élevées, particulièrement, au niveau du Riad, de l’habitation et du sous-sol. Ce dernier connait en outre des écoulements d’eaux usées qui ont endommagé une grande quantité de médicaments et de dispositifs médicaux.

Par ailleurs, au niveau du centre hospitalier préfectoral de Meknès, les pertes en médicaments liés directement à l’état des locaux de la pharmacie, pour la période 2012-2015, ont été estimées à 1.341.700,00 DHS par les services de la pharmacie.


Taxonomy term

Le groupe pharmaceutique israélien Teva a consolidé sa place de leader mondial dans les génériques avec le rachat de l'activité de "génériques" d'Allergan, laboratoire Américain.

Cette fusion d'Allergan avec Teva est mal vue par les opposants et les hostiles à toute "normalisation" des relations du Maroc avec l’État israélien.

En effet, le laboratoire Américain Allergan est représenté au Maroc par une filiale spécialisée dans le développement, la fabrication et la commercialisation de produits pharmaceutiques princeps, notamment en ophtalmologie, neurologie et dermatologie, de dispositifs médicaux et de produits biologiques.

Un  projet de loi marocain criminalisant la normalisation des rapports avec Israël est encore gelé au niveau de la commission de justice et législation, au Parlement. Le texte prévoyant des peines allant jusqu’à cinq ans de prison et 100.000 euros d’amende contre tout Marocain qui visiterait Israël, divise l’élite politique au Maroc.

Ce projet de loi proposé à l’origine par l’Observatoire marocain, était soutenu par cinq formations politiques, dont le Parti Justice et Développement (PJD).

Cette fusion entre les deux groupes a donnét naissance à un mastodonte des médicaments génériques, réalisant un chiffre d'affaires annuel d'environ 30 milliards de dollars (28 milliards d'euros) pour un bénéfice d'exploitation de près de 9 milliards de dollars (8,4 milliards d'euros).

Teva revendique 250 millions de clients au quotidien dans le monde. Après l'acquisition d’Allergan, "un médicament sur six prescrits aux États-Unis sera un médicament Teva, un sur six au Royaume-Uni et un sur huit en Allemagne", selon les responsables de ce laboratoire.

Allergan est un groupe initialement américain mais basé en Irlande pour des raisons fiscales, qui commercialise notamment le produit anti-rides Botox. Il a été racheté par l'américain Actavis en novembre dernier pour environ 66 milliards de dollars.


Taxonomy term

Le laboratoire Innate Pharma vient de racheter l'anticorps en oncologie anti-C5aR, encore au stade clinique, auprès de Novo Nordisk.

Le laboratoire Innate Pharma vient de  racheter des droits de développement et de commercialisation exclusifs de l'anticorps anti-C5aR, encore au stade clinique, auprès du laboratoire danois Novo Nordisk.

Selon Innate Pharma, les essais cliniques sur l'anti-C5aR, qui représente une nouvelle approche thérapeutique en immuno-oncologie, devraient commencer en 2018.

Cet anticorps thérapeutique "first-in-class" vient renforcer le portefeuille d'anticorps propriétaires au stade clinique d'Innate Pharma.

La société Innate Pharma est spécialisée dans la recherche de traitement des cancers par l'immunothérapie1,2. Suite à des performances encourageantes, Innate Pharma a pu signer des contrats avec des groupes pharmaceutiques tels qu'AstraZeneca3, Bristol-Myers Squibb4 ou Novo Nordisk. En 2015, l'entreprise a dépensé 45 millions d'euro en essai clinique5. Elle est introduite en bourse en 2006. En mars 2017, elle fait partie du CAC Mid 60 (indice boursier français) et du Next 150 (indice boursier européen).

Quant au laboratoire Novo Nordisk, il est  issu de la fusion en 1989 entre deux sociétés pharmaceutiques danoises : Novo Industri et Nordisk Gentofte. C’est une entreprise pharmaceutique danoise qui spécialisée dans les traitements contre le diabète mais aussi dans l'hémostase, l'hormone de croissance et dans les traitements hormonaux. En 2014, elle était la 16e plus grande entreprise pharmaceutique du monde en termes de chiffre d'affaires.


Pages